Retour d'expérience sur le C2 à Montréal, rencontre du commerce et de la créativité

29 Jun 2016

Ouverture, convivialité et spontanéité, le C2 c'est aussi
une expérience humaine positive qui se vit comme un voyage.

130 conférences, panels, classes de maître et ateliers,
3 000 sessions de Lab, 2 200 « brain dates » font vibrer
6 000 participants pendant 3 jours 
 

Le C2 met les gens en éveil et les nourrit pendant 3 jours non-stop, dans un enchaînement de positives expériences, de rencontres enthousiastes et de témoignages convaincants.
Les "voyageurs" du C2 comprennent ici que sans créativité point d'innovation et sans innovation pas de développement, qu'il s'agit davantage de « changer » le cadre alors qu'ils s'évertuaient à « sortir » du cadre existant et que le désir est indispensable à toute démarche créative.


Les stars du C2, font la preuve que l'innovation passe par de nouveaux modèles de commerce (Chip Conley, airb&b), de nouveaux modèles organisationnels (Simon de Baene, Gsoft), de nouveaux modèles sociaux (Teo Taxi), de nouveaux process de réflexion (Hacking Health ) et de collaboration (Keurig).

Ils savent conjuguer audace et pragmatisme, fun et rentabilité. L'innovation c'est fun ET quantifiable.

La créativité est un moyen, l'innovation le résultat.

C'est la créativité qui nécessite le plus grand changement de paradigmes : posture, process, modes de pensée, outils…
C’est là que la révolution doit se faire. cela implique un changement de vision, de comportements, pour favoriser l'émergence de solutions vraiment nouvelles.


 

 

 

Les 4 grands axes développés

au C2

 
1- "Les petites idées font les grandes innovations".

« Has been » les démarches coûteuses de Recherche & Développement !
Place à des méthodes plus impliquantes humainement, qui consistent à tourner son regard "ailleurs" :

  • vers les consommateurs/utilisateurs (Design Thinking),

  • vers la nature (Biomimétisme) dont l'intelligence a toujours été une source d'inspiration infinie alors qu'on avait moins d'outils, de technologie pour servir la recherche,

  • vers ceux qui produisent (Lean innovation),

  • vers les pays émergeants (Jugaad),

S'inspirer, observer, brainstormer, expérimenter, valider, améliorer… ces étapes ont chacune leur importance et doivent s'enchaîner de façon fluide. On parle du "flow créatif".
 

 2- L'humain est au centre de la démarche d'innovation

  • Place à l'émotion : pas de créativité sans émotion. Elle n'est plus taboue, elle est partie prenante de l'innovation. On parle au cœur, avec le cœur. Émotion, Action, Réflexion sont les 3 parties du moteur de l'innovation.

  • La démarche d'innovation est centrée sur l’utilisateur. C'est lui qui détient la solution. Il s’agit de considérer ce qui est mieux pour le consommateur et non plus pour la marque.

  • Toute proposition s'inscrit dans un story-telling qui parle au cœur plus qu'à la tête et ré-humanise les discours.
     

 3-Expérimentez ! Il en sortira toujours quelque chose…

 

Accepter d’abord d'avancer dans le brouillard, en tâtonnement. Léonard de Vinci appelait cela le "sfumato".
Donner du sens à l'erreur qui permet d'enrichir l'idée première, se mettre en mode itératif. Prototyper, expérimenter. Car c’est dans l’expérience que l'innovation prend sa source et de l’expérience qu'elle se nourrit pour évoluer encore et encore.

  • Savoir changer de rôle : expérimenter/observer, alterner les rôles d’acteur et de spectateur…

  • Diverger vers les idées avant de converger vers les solutions.

  • De la pratique nait la théorie.

  • Vivre les expériences pleinement et intensément pour ne pas perdre son temps.

  • La spontanéité du vécu favorise la tolérance à l'échec.
     

 4- Ensemble, c'est tout !
Ne jamais rejeter une idée. Les idées les plus folles ou les plus insignifiantes viendront tôt ou tard enrichir une idée retenue. Croiser les points de vues, jouer de la diversité et de la contradiction pour développer d’autres façons d’être et de faire ensemble.

  • L’intelligence est résolument collective

  • L’attention est placée dans les modes de coopération

  • L’ouverture à l'autre permet de faire de la diversité un puits de connaissance

  • L’empathie comme ingrédient essentiel du travail collaboratif.


    Emilie Cléach

 

 

 

Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square